Le rembourrage d’un oreiller : comment choisir ?

Différents types de rembourrage sont utilisés pour fabriquer des oreillers. Vous pouvez ainsi choisir un oreiller avec rembourrage animal, avec rembourrage végétal ou avec rembourrage synthétique. Si vous ne savez pas comment choisir entre ces 3 types de rembourrage, cet article est fait pour vous.

L’oreiller avec rembourrage animal

Un oreiller avec rembourrage animal se compose de plumettes et de duvet. Ce garnissage est récupéré avant l’abattage de volailles d’élevage par une opération de déplumage. Pour éviter que les pointes présentes dans le duvet et les plumettes n’abîment le tissu synthétique, un oreiller avec rembourrage animal est enveloppé dans un tissu en lin ou dans un tissu en coton.

L’oreiller avec rembourrage végétal

Pour assurer votre confort tout au long de la nuit, l’oreiller avec rembourrage végétal est fortement apprécié pour sa composition. Il peut s’agir d’un oreiller en latex ou d’un oreiller garni de sarrasin. L’oreiller en latex est rembourré avec un bloc de latex pour les oreillers les plus confortables. Des oreillers moins fermes sont également garnis avec des copeaux de latex. Écologiques, naturellement anti-acariens et antibactériens, la membrane de la graine de sarrasin et les fibres de kapok permettent de garnir les oreillers en sarrasin. L’enveloppe d’un oreiller avec rembourrage végétal peut être en fibre de bambou, en coton ou encore en satin ou en soie.

L’oreiller avec rembourrage synthétique

Ce type d’oreiller est garni par une mousse haute densité lorsqu’il s’agit d’un oreiller ergonomique. Les oreillers d’entrée de gamme sont, quant à eux, composés d’agglomérats fabriqués en matière synthétique. L’enveloppe de ces oreillers peut être en coton, en chanvre, en lin ou composée d’une matière synthétique.

Articles recommandés