La literie face à la crise des matières premières

La literie touchée par la crise sanitaire

L’arrivée de l’épidémie de Covid-19 et la crise sanitaire qui en découle a fortement impacté la situation économique internationale.

Si beaucoup de secteurs d’activité ont enregistré de lourdes pertes, le secteur du meuble et de la literie faisait jusqu’ici figure d’exception.

La fermeture de nombreux commerces et les restrictions de déplacement ont bouleversé les habitudes d’achat des consommateurs. Ceux-ci ont aussi passé davantage de temps chez eux entre confinement et télétravail, favorisant l’achat de meubles ou de literies.

La fabrication de matelas au ralenti

Depuis le 2e semestre 2020, la situation a évolué pour le marché de l’ameublement. Face à la forte demande de produits d’ameublement, les industriels de ce secteur sont en surchauffe.

Résultat : une pénurie et une hausse du prix des matières premières, comme l’acier, le bois ou la mousse, impactent fortement les coûts de production et les délais de fabrication.

Quelles perspectives pour le marché de la literie ?

Cette crise inquiète, de par sa durée et son intensification. Les acteurs du secteur devront s’adapter en absorbant une partie du surcoût de fabrication, tout en augmentant les prix de vente au consommateur. La situation devrait néanmoins s’améliorer au fur et à mesure que la pandémie sera maitrisée.

Cette pandémie inédite permet d’ores et déjà de tirer des enseignements comme l’importance de la digitalisation et la fabrication locale de biens. En ce sens, elle valide la stratégie de notre Groupe MAISON de la LITERIE, qui a toujours conçu des literies et des matelas français, dans ses propres usines en France.

Articles recommandés