Chauffage et sommeil : une question d’équilibre

Quand le temps se rafraîchit, beaucoup ont l’habitude d’augmenter le chauffage dans la chambre à coucher pour se créer un cocon douillet. A tort, puisqu’une chaleur excessive dérègle le rythme de sommeil. La solution est d’équilibrer l’atmosphère de la pièce. Découvrez pourquoi.

Trop chauffer la chambre, mauvais pour le sommeil

Contrairement aux idées reçues, un chauffage élevé ne favorise pas le sommeil. En surchauffant la chambre, vous risquez de vous déshydrater, de souffrir de troubles du sommeil et de vous lever encore plus fatigué qu’au moment de vous coucher. Cela entraîne des réveils plus fréquents causés par l’inconfort et la soif, notamment. Le matin, il n’est pas rare non plus de vous réveiller avec des maux de gorge ou une migraine. Autre effet néfaste d’un chauffage trop élevé, vous pouvez avoir la peau sèche en vous levant le matin. Certaines personnes se réveillent avec le nez bouché après avoir dormi dans une chambre trop chauffée.

Bien régler la température de la chambre

Même si en raison de son effet vasoconstricteur, le froid favorise l’endormissement en ralentissant votre circulation, il n’est pas toujours recommandé d’éteindre complètement le chauffage. Il faut savoir que votre organisme régule automatiquement votre température corporelle en fonction de la température ambiante. L’idéal est donc d’instaurer la neutralité thermique dans la chambre a coucher. Votre corps sera alors moins sollicité, ce qui vous permettra de vous détendre et de vous endormir plus facilement. Il est recommandé de régler la température de la pièce entre 16 et 19°C, et de prévoir une literie adaptée à la saison. En hiver, privilégiez les couvertures en laine pour éviter de grelotter durant la nuit. Pour maintenir un juste équilibre dans la pièce, pensez à installer un humidificateur d’air. Enfin, prévoyez une robe de chambre chaude et des pantoufles pour un réveil en douceur.

Articles recommandés